Aussi loin que remonte le temps, les hommes ont toujours utilisé l’art comme moyen de communication et de représentation. Ces moyens d’expression que l’on retrouve dans nombre de cultures ancestrales avaient une dimension spirituelle et thérapeutique.

Bien que ce soit Aristote le premier qui conceptualisa l’art comme un soin (IIIe siècle avant J.-C.), Pythagore (VIe siècle avant J.-C.) fut l’un des premiers à accorder une place prépondérante aux sensations procurées par l’écoute de la musique, d’un poème ou la contemplation de formes. 

Selon Aristote, la représentation théâtrale permettrait aux hommes d’entrer dans un processus de catharsis, c’est-à-dire de se décharger de leurs pulsions, angoisses ou fantasmes en s’identifiant aux personnages du drame.

S’il est vrai que l’utilisation de l’art comme soin est très ancienne, il a fallu attendre le XVIIe siècle pour que le lien entre art et thérapie apparaisse dans la littérature médicale et que cette discipline commence à être prise en compte dans le milieu médical et plus précisément dans le domaine de la psychiatrie avec le Dr Philippe Pinel. Ce dernier apporta notamment deux grandes révolutions dans le milieu psychiatrique : 

  • La prise en charge des “fous” avec compassion et patience à la place de la cruauté et de la violence qui régnaient au sein de l’Asile de Bicêtre.
  • L’introduction d’ateliers occupationnels dans les nouveaux espaces de soin.

De nombreuses figures se sont ensuite succédé, contribuant au fil des années au développement de l’art-thérapie et faisant évoluer la recherche scientifique de cette pratique.

L’art-thérapie de nos jours n’est plus réservée essentiellement au milieu psychiatrique. De nombreuses structures proposent aujourd’hui ce type d’ateliers que ce soit dans le secteur médical, social, carcéral, associatif et de l’entreprise. 

L’art-thérapie s’adresse à tout le monde, quel que soit l’âge, et quelles que soient les problématiques ou pathologies.
  • Une personne en bonne santé désirant mieux se connaitre et développer ses caractéristiques individuelles (développement personnel) ,
  • Une personne qui connait une problématique psychologique passagère à cause d’un évènement qui la touche personnellement (un décès, un divorce…),
  • Une personne qui manifeste une pathologie somatique, psychosomatique ou mentale,
  • Une personne en post-cure, alcoologie,
  • Un enfant confronté à des  problèmes d’expression ou de comportement.

Aucune connaissance artistique n’est nécessaire

Aucune connaissance artistique n’est nécessaire. Dans l’art-thérapie, la valeur artistique de l’œuvre importe peu : l’enjeu est uniquement thérapeutique.

Téléphone : 07.69.80.69.80

Mail : contact@art-therapeute-paca.fr

Khalam, Association Loi 1901 enregistrée sous le n°W831010988 & adhérent de la Ligue Professionnelle d’Art-Thérapie